Focus Home Interactive a convié la presse jeudi dernier à découvrir toutes les productions qu’ils proposeront dans les mois à venir. Parmi elles, une jolie surprise sobrement intitulée A Plague Tale : Innocence. Derrière ce projet qui semble être un petit bijou, les équipes bordelaises d’Asobo.

A plague tale innocence

Les studios Asobo nous ont donc présenté par le biais d’une démo de quelques minutes un jeu d’action aventure. Celui-ci se déroule à une période médiévale bien sombre, celle qui abritait la Peste dans chacune de ses contrées. Les corps tombent comme feuilles en automne et les rats, meurtriers, pullulent dans tous les coins de la ville.

Une trialité est au coeur du jeu. Les deux personnages principaux, la milice qui les pourchasse, les rats affamés comme jamais. Parlons de nos jeunes héros, une adolescente, Amicia, et son petit frère Hugo dont les velléités d’emprisonnement des vilains chasseurs vont les amener à parcourir bien des zones dangereuses. On nous promet des séquences de jour et de nuit qui fera varier le gameplay. Pourquoi ? Car les rats sont effrayés par la lumière et ne représentent qu’une réelle menace une fois le soleil couché. Au contraire, les ennemis humains devraient se lancer à votre poursuite surtout en plein jour même s’ils resteront présents en pleine nuit.

a plague tale innocence

La démo que nous a commenté les développeurs d’Asobo prenait place en pleine nuit. Amicia était sous le contrôle du joueur et devait faire preuve d’une grande discrétion pour aller libérer son frère, Hugo. Aux alentours, des souris et des gardes à notre recherche. Pour contrer l’invasion des rois, ils tenaient des torches, les souris craignant le feu et la lumière qu’il provoque. A part son courage et sa détermination, l’héroïne comptait dans son inventaire une arme de choix, des bolas. Elles seront primordiales en terme d’interaction avec l’environnement, que ce soit pour débloquer des chemins, faire tomber des objets ou éteindre les lumières des gardes afin de les démunir de leurs protections anti-rats.

a plague tale innocence

En terme de direction artistique, le jeu semble déjà séduisant, du moins, sur le peu que l’on a pu voir. Le titre porte des belles promesses, se situe dans une période vraiment intéressante tout comme les thèmes de la fraternité entre frère et soeur, de l’épidémie mortelle, du Moyen-Âge. Désormais, il ne reste plus qu’à confirmer dans les prochains tout l’aspect séduisant qui nous était offert pour construire un jeu dont l’intérêt ne manque pas. Pour quand ? Personne ne le sait encore, il est en phase de pré-production et ne devrait atterrir sur consoles et PC qu’en 2019.