Seishi Kishimoto place au coeur de Sukedachi 09 le thème de la vengeance et toutes ses ambiguités. Kurokawa a décidé d’éditer son oeuvre en France et livre ici le quatrième volume. Ce dernier épaissit enfin l’intrigue et les personnages avec une mise en scène de qualité. Retour en détail sur ce tome 4.

sukedachi 09L’excellence ! C’est de cette façon que l’on qualifiera ce quatrième tome qui s’attarde encore sur la psychologie humaine, sur les côtés sombres de l’individu. Il faut dire que la « Loi de Réparation », au coeur de l’intrigue, s’appuie sur des côtés bien néfastes et n’empêche en rien l’avènement de certains monstres et voit s’élever une opposition toujours plus forte.

Le volume 4 de Sukedachi 09 s’intéresse tout d’abord à un personnage très ambigu, Hagiwara. Au premier coup d’oeil, on le considérera comme un véritable sociopathe – pour ne pas dire psychopathe – et nous en apprenons enfin davantage sur lui. Le Dieu du Scalpel doit accomplir la peine de mort à l’encontre de son imitateur, ce qui réveillera des souvenirs et amènera les deux personnages à se confronter dans une mise en scène remarquable.

sukedachi 09De même, on retrouve le personnage principal, Yuji, en pleine lutte contre ses démons intérieurs. Nous revivrons son passé et sa relation avec son père, ce qui donne encore davantage d’épaisseur à la trame de l’oeuvre écrite par Seishi Kishimito.

Et comme si cela ne suffisait pas, les Sukedachi doivent s’empresser de réagir face aux organisations hostiles à la loi de Réparation. Comme tout groupe qui veut faire entendre sa voix, il existe des branches pacifiques et d’autres beaucoup plus radicales…

En tant que lecteur, on reste captivé par le déroulement des événements, un sentiment renforcé par le fait que le manichéisme n’a pas sa place dans le manga. Au contraire, chacun des personnages qui entoure le héros possède des facettes cachées qu’on nous explique au fil des chapitres et souvent par la confrontation lors d’une mise à mort. Quoiqu’il en soit, ce tome 4 reste de très bonne facture et confirme que Sukedachi 09 demeure un manga à suivre de très près.