La rédaction de Gamer Network est revenue sur l’E3 2016 pour vous livrer ses impressions sur l’évènement médiatique le plus important du monde du jeu vidéo

Impression E3 2016

Voilà désormais plusieurs jours que l’E3 est passé, et avant que cette édition ne tombe – comme beaucoup de précédentes – dans les limbes de l’Histoire, j’ai souhaité recueillir les impressions de mes camarades de la rédaction de Gamer-Network. Nous avons travaillé dur pour couvrir l’événement annuel californien, et vous avez été beaucoup à nous suivre tout au long des quelques jours que ça a duré (on vous en remercie). Aujourd’hui, à froid, j’ai souhaité quand même donner la parole à l’ensemble de ces petites mimines qui se sont cachées derrière les news que vous avez lues.

Alors comment procède-t-on dans ce genre de cas ? On demande à tout le monde de nous faire parvenir un petit texte où chacun livre ses impressions. C’est bien évidemment ce que j’ai fait, et hormis quelques cancres du fond de la classe (ils seront punis), toute la team s’est prêtée au jeu.

J’ai désormais assez de matière pour vous livrer un bon aperçu de ce que la Team GN a pensé de cet E3, et il est grand temps que nous découvrions ensemble de quoi il en retourne. En avant !

Sur la ligne de départ

Pour une rédaction qui traite de l’actualité autour du jeu vidéo, l’E3 ne commence pas le jour J. L’ébullition était déjà de mise quelques jours avant le début de cette édition 2016 et nous étions partis à la chasse aux petites informations qui auraient bien pu s’écouler avant le top départ. Nous avons rapidement été étonnés de constater qu’il n’y avait pas de fuites mais plutôt un véritable raz-de-marée de détails et d’annonces, souvent officiels, de ce qui allait nous tomber dessus pendant l’E3. Si les curieux que nous sommes étions heureux d’en apprendre autant, le contrecoup a inévitablement fini par arriver et avec lui cette question lancinante : quelles surprises nous seront finalement réservées pour l’événement ?

Nous étions presque repus par tant d’informations hâtives, et forcément l’engouement pour cet E3 2016 se faisait moindre. Nous avions l’impression d’avoir déjà presque tout vu avant même qu’il ne commence. C’est en partie pourquoi certains d’entre nous, parmi lesquels Umlaut ou Sloth, n’avait plus aucune attente particulière. D’autres, malgré tout, attendaient goulument des news pour un ou deux jeux qui n’avaient pas participé aux grand déballage. Pour RedHo c’était bien entendu du Zelda, pour Plumesdanges et Soren : Mass Effect Andromeda, pour notre rédac’ chef TobyOne, il était question surtout de Pokémon, et pour moi il s’agissait de celui de Kojima, qui n’avait alors pas encore de nom.

Bien sûr, nous étions tout de même tous prêts à nous emballer à la moindre occasion et nous avions tous envie d’avoir des nouvelles fraiches de certains titres pas toujours très médiatisés. Seulement, nous ne le savions pas encore, mais toutes ces attentes ne seraient pas comblées au cours de cet E3 2016, oh que non !

Le diner de conf’

L’attraction principale des différents E3, c’est bien évidemment le bal des conférences (que la team a suivi ensemble sur Teamspeak). Tout le monde attend du show, du rythme et des annonces à tomber à la renverse. Pour cet E3 2016, plusieurs éditeurs et les trois gros constructeurs du marché étaient sur la ligne de départ pour ébouriffer les joueurs du monde entier. Ont-il su scotcher les membres de la rédaction de Gamer Network ?

Electronic Arts, qui a lancé les hostilités, a globalement déçu la team notamment à cause du flop Mass Effect Andromeda. Pourquoi flop ? Søren explique : « Totalement déçu par Electronic Arts qui avait de formidables cartes en main comme Mass Effect Andromeda. Un seul trailer et zéro gameplay pour l’un des jeux les plus attendus de 2017, c’est une honte ». Il est loin d’être le seul à partager cette consternation puisque PimkiePie rajoute : « Tant de gens attendent patiemment Mass Effect et EA n’apporte rien de plus qu’un trailer vite fait bien fait ». C’est finalement Plumesdanges, grande fan de la saga Mass Effect, qui résume le mieux l’état d’esprit général : « J’attendais quelques infos sur Mass Effect et ça a été la douche froide : un trailer … une nouvelle fois… quelle déception ! ». En bon collègue, je n’ai pu m’empêcher de la soutenir via un tweet :

 

Le jugement sur la conférence de Bethesda n’est pas plus glorieux comme le résume Wolfen : « J’ai été assez déçu de la conférence Bethesda, puisqu’il n’y a pas eu de grosses annonces ou de surprises si ce n’est Quake Champions« . PimkiePie est sur la même longueur d’onde : « je suis très déçue. En tant que fan des TES, je vais devoir prendre mon mal en patience car un jeu de cartes, je m’en passe, je n’aime pas ça, et le remaster de Skyrim… Non, je préfère ne pas en parler« . L’éditeur s’est surtout attiré les foudres de Søren pour qui Bethesda a rendu la plus mauvaise copie : « c’est Bethesda qui m’a le plus déçu, notamment avec le déterrage de Quake et la surexploitation de The Elder Scroll avec un jeu de cartes sans âme et la poursuite du support d’un TESO qui faiblit. Les fans sont tellement peu habitués à attendre de l’innovation de leur part que les plus grosses attentes se cristallisaient autour d’un TES 6 qui ne viendra pas avant 2 ans minimum, ainsi que d’un nouveau Wolfenstein qui n’a eu qu’une ligne de code sur grand écran en guise de teasing ».

De son côté, Microsoft a été le premier des constructeurs à tenir une conférence. La chose qui en ressort nettement au sein de la rédaction c’est l’annonce de la « nouvelle » Xbox One. Arnyanka dit à ce sujet : « Rien de transcendant du côté de chez Microsoft, mis à part la nouvelle Xbox One et Scalebound ». Pour Plumesdanges c’est la : « La seule chose m’ayant un peu fait rêver c’est la Xbox One S » au cours de cet E3 2016, Microsoft peut donc en être fier. Søren tient cependant à éviter que le géant américain n’ait trop les chevilles qui enflent en tempérant : « Microsoft a fait beaucoup d’annonces, mais surtout du hardware que j’estime trop peu pertinent, et peu de nouveautés au niveau des jeux ». De son côté TobyOne a trouvé la conférence « cool pendant la première demi-heure », c’est à dire avant que le rythme ne retombe.

La conférence d’Ubisoft est celle qui a le plus amusé mes chers collègues. Il faut dire que l’ouverture du show avait été plutôt… animée pour Just Dance 2017, très attendu par Arnyanka. Umlaut a une théorie : « Ubi prend du LSD et c’est remboursé en frais réel ». Petit rappel si vous aviez manqué ça :

C’est ensuite un jeu un peu particulier qui a provoqué l’hilarité générale au sein de la rédaction sur Teamspeak (il faut dire que certains d’entre nous avaient une nuit quasi-blanche dans les pattes). Ce jeu c’est Eagle Flight, qui a rapidement été renommé Pigeon VR par nos soins. Pour Sloth, ce titre a d’ailleurs bouleversé son E3 2016 : « Ma conférence préférée est celle d’Ubisoft, pas pour les jeux présentés ou pour le show, mais uniquement parce que j’ai beaucoup rigolé, surtout lors de l’annonce de Pigeon VR (ou Eagle Flight pour les intimes) ». Plumesdanges s’exclame même : « Vive les pigeons en VR ! ». Bien entendu, Ubisoft avait d’autres choses à montrer comme le rappelle Wolfen : « La conférence Ubisoft était plutôt réussie avec un South Park qui m’a vraiment fait marrer et un Ghost Recon Wildland qui peut vraiment être sympathique en multijoueur ». Pour Søren, c’est une autre chose qui a retenu son attention : « On a également senti toute l’émotion dans la voix d’Yves Guillemot lorsqu’il a précisé l’importance de l’indépendance d’Ubisoft ».

Au bout de la nuit, 3h00 du matin heure française, Sony s’élançait enfin. Toute l’équipe a été enthousiasmée par la conférence du constructeur japonais tant au niveau du rythme que des annonces. Ed14 la résume ainsi : « C’est Sony qui s’en sort le mieux avec God of War, la date de The last Guardian (enfin !) ainsi que la présentation de Kojima et Re7″. Même son de cloche chez Søren : « Sony, pour moi, à fait un très bon E3 2016. Ils ont livré ce que tout le monde attendait : de vraies exclusivités, et des licences nouvelles. Pas de PS4K, et c’est tant mieux, les joueurs attendaient autre chose que des chimères à l’utilité discutable ». Wolfen aussi a été emballé par les annonces faites lors de la conférence : « Quelle claque ! Le nouveau God of War, l’annonce de Resident Evil 7 avec un retour à l’horreur et ce que j’attendais depuis des années et Days Gone. Sans parler du nouveau Spider-Man, du « I’m back » de Kojima avec un jeu qui a vivement piqué ma curiosité. En plus de ça, pas de blabla de la part des devs, et un orchestre. Que demander de plus ? ». Pour ma part, je rajouterai le retour annoncé de Crash Bandicoot qui a titillé ma curiosité, et bien évidemment je reviens sur Death Stranding qui signe le retour de Kojima, le sublime trailer laissant présager de bonnes choses. Sony recueille donc la majorité des suffrages, même si nous étions loin du niveau de la conférence de l’année dernière en terme d’annonce. Il faut dire que la barre était placée haute.

Nintendo, enfin, avait une nouvelle fois laissé de côté le format « classique » d’une conférence pour proposer un Treehouse qui a malheureusement eu du mal à tenir en haleine certains membres de la rédaction. Pour autant, les amateurs de Nintendo étaient eux très enthousiastes, comme RedHo : « j’attendais des infos sur le nouveau Zelda, et j’en ai eu. Søren pourra d’ailleurs commenter notre émerveillement tout au long des différentes phases de gameplay. Il ne manquait plus qu’une date et ça aurait été la perfection ». Søren complète donc : « Nintendo m’a mis la hype avec son prochain Zelda. On dira ce qu’on veut sur les graphismes ou sur le vide apparent, j’ai ressenti une immense poésie se dégager de cet Hyrule sauvage dans lequel la nature semble avoir repris ses droits ». Skylef conclut : « Sur Zelda, j’ai été séduit, même si le côté RPG peut être à double tranchant ». TobyOne, déçu par la petite présentation de Pokémon et qui en attendait beaucoup plus, se console tout de même : « Nintendo fait taire tous les sceptiques sur Zelda et c’est bien l’essentiel ».

On a attendu, on a pas vu, on a été déçus

Certains d’entre nous attendions des nouvelles ou des annonces de certains jeux lors ou en dehors des conférences. Pour ma part, j’attendais quelques images de Ni No Kuni 2, comme Arnyanka : « Déçue de ne pas avoir vu Ni No Kuni 2 et The Last of Us 2 ». Umlaut quant à lui était : « Décu de ne pas avoir vu de Red Dead », profitons en pour rappeler la rumeur de sa déprogrammation à la dernière minute de la conférence de Sony. Wolfen, pour sa part, reproche des choses à Square Enix : « pas de Kingdom Hearts III et de Final Fantasy VII Remake, donc grande déception. Au moins, on a pu en voir un peu plus sur Deus Ex Manking Divided et bien entendu Final Fantasy XV« . Enfin, Søren a également été déçu de ne pas avoir eu plus d’infos au sujet de l’avenir de la saga Dragon Age chez EA, BioWare ayant effectué un bien mystérieux teaser en début d’année…

A cause notamment de certaines absences et des révélations précoces, c’est donc un sentiment de déception qui a prédominé au sein de la team. Pour Plumesdanges : « Grosse déception de mon côté. L’E3 c’est clairement plus ce que c’était… », Ed14 lui est « Globalement déçu de cet E3 2016… un E3 oubliable ». Même son de cloche chez PimkiPie : « déçue car l’E3 2016 n’a pas apporté spécialement quelque chose de fulgurant ». Wolfen pour sa part se veut plus mesuré : « J’ai trouvé cet E3 2016 plutôt correct ». C’est également mon cas, on a vu quelques choses sympathiques mais difficile d’être réellement emballé sur l’ensemble de l’évènement californien.

Pour finir…

La déception plutôt globale procurée par cet E3 2016 ne nous a pas empêché d’apprécier certains jeux. Umlaut, lui, aura retenu : « Observer, le prochain Kojima, Ghost Recon et surtout Happy Few. J’attends South Park avec impatience » ou encore Arnyanka : « Detroit Become Human m’a fait saliver, NieR Automota m’attire de plus en plus, Deus Ex Mankind Divided m’a fait de l’oeil, j’ai été vraiment enthousiasmée par le nouveau Zelda et j’attends Just Dance 2017 ». On espère malgré tout que la prochaine édition saura se montrer plus attirante, et que toutes les surprises ne sortiront que durant l’évènement et non pendant les jours qui précèdent… On se retrouvera donc l’année prochaine pour juger de nouveau l’E3.

Et vous, alors ? A froid, quelles sont vos impressions ?