Gaijin compte bien se lancer dans la Réalité Virtuelle pour offrir aux joueurs Crossout VR sur Oculus Rift. Nous l’avons testé, ça déménage !

crossout VR Gaijin

Notre rendez-vous avec Gaijin Entertainment lors de la Gamescom 2016 pour leurs jeux dédiés à la réalité virtuelle s’accompagnait d’une petite dose d’appréhension. Le genre tankiste s’accorde t-il avec cette nouvelle technologie ? Le confort pour le porteur du casque Oculus Rift sera t-il optimal ? Gaijin attend les retours de chacun pour décider si sa simple démo de Crossout VR, qui n’est pas certaine de se concrétiser en jeu VR, mérite un réel travail de développement pour aboutir sur le marché.

Pour le confort, nous émettrons des doutes. En effet, il a été très difficile de régler la vue du casque, si bien que l’on a opté pour une mire légèrement floue mais suffisante pour profiter du jeu. Précisons que sur ce coup, c’est probablement du côté de l’Oculus que la remise en question doit se faire. Par contre, les capacités du matériel ont permis de proposer une expérience virevoltante. Avec l’Oculus Touch, il nous était avant tout proposé de nombreuses possibilités de customisation dans Crossout.

Ainsi, en bougeant le bras et la tête, nous disposions d’un arsenal d’outils et d’armes à feu  sur notre côté droit, tous à poser sur son tank afin d’en faire une réelle machine de guerre. Mieux encore, on choisissait exactement où mettre l’arme de son choix, sur la partie du tank que l’on souhaitait. Vous voulez adopter des gadgets défensifs pour punir ceux qui se frottent à votre engin ? Vous le pouvez avec des scies circulaires… entre autres.

Passé cette mise en bouche plutôt calme, il était temps de se lancer dans l’arène. Ce fut clairement impressionnant. En terme de sensation, on se sentait vraiment dans l’action, avec notre cerveau qui devait assimiler tout un tas de nouveaux repères. Lorsque l’on avançait, le ressenti était perturbant, mais pas forcément de façon négative, juste que l’expérience est réellement différente. Enfin, au niveau des affrontements, c’était plutôt déjanté. Les ennemis agressifs, les tirs de partout, à peine un ennemi tué qu’un second déboule, le temps de vous mettre hors service. Le rythme était bien cadencé et à vrai dire, l’expérience de jeu de Crossout VR est plus qu’agréable. Reste à voir les effets du jeu sur la durée mais en quelques petites minutes, le résultat était plutôt concluant. C’est aussi une conséquence du Oculus Touch dont la maniabilité est facile et appropriée au gameplay du jeu de Gaijin. En somme, une prise en main accessible, un rythme efficace, un gameplay intéressant et une immersion réussie donne une expérience de jeu en réalité virtuelle réussie.

Gaijin Entertainment serait bien inspiré de concrétiser le développement d’un jeu Crossout sur les machines de Réalité Virtuelle.