Warner Bros s’apprête à publier Injustice 2 le 18 mai et nous a convié à redécouvrir le jeu lors d’une session preview au cours de laquelle nous avons pu nous entretenir avec Brian Goodman, senior marketing du studio NetherRealm.

Injustice 2

Le Loft Bastille accueillait le 26 avril dernier les super vilains et les super héros du très attendu Injustice 2. Après m’être fait éclater 8 fois sur 10 contre ma rivale qui aimait m’écrabouiller avec Harley Quinn, j’ai pu reprendre mes esprits, verre de jus de fruit en main, en allant poser quelques questions à Brian Goodman, senior marketing chez NetherRealm.

Un petit florilège de notre entretien à propos de…

La gestion du gameplay en terme d’équilibre entre combattants :

« Il s’agit d’un processus continu pour faire en sorte que les styles de combats soient équilibrés, qu’il existe une diversité entre les personnages rapides, personnages puissants etc… On essaye d’adapter efficacement la rapidité des attaques et la fluidité des mouvements avec les dégâts liés pour chacun. Nos designers s’adaptent et jouent les différents niveaux avec l’objectif d’équilibrer encore et encore. C’est compliqué et impressionnant de voir comment l’équipe travaille sur toutes les mécaniques. »

Le choix du casting :

Warner a d’ailleurs annoncé cette semaine trois personnages qui seront ajoutés via DLC avec Red Hood, Starfire et Sub-Zero.

« Un gros effort collectif, de nombreuses personnes se réunissent de DC et du studio pour le roster. On veut s’assurer d’avoir un bon mélange de personnages déjà présents dans le 1er, ceux que l’on doit intégrer dans le mode Histoire, ils doivent s’insérer logiquement dans le scénario. Enfin, il est important qu’ils aient une réelle personnalité, un style de combat spécifique. En plus de ces préoccupations, nous prenons en compte l’avis de la communauté. C’est un processus assez long durant lequel les débats sont nombreux et au final, nous sommes heureux de tous les personnages qui intègrent le roster pour Injustice 2. »

Le scénario : 

« L’écriture de l’histoire a été partagée entre des employés de NetherRealm, des scénaristes qui dirigent le fil conducteur du scénario et travaillent avec toute l’équipe. Le staff avait souvent quelque chose à dire et se demandait dans quelle direction se dirigeait l’histoire. L’histoire d’Injustice 2 est le fruit du travail entre DC et du studio NetherRealm. En général, tout ce que l’on fait est considérablement collaboratif. »

Les ambitions du studio :

« Toujours de grandes attentes d’autant plus que le premier Injustice a beaucoup marché, surtout pour une nouvelle franchise donc nous étions excités de pouvoir continuer. Je ne sais pas si nous pouvons comparer Injustice 2 à Mortal Kombat ou au précédent jeu mais nous avons toujours énormément d’attente pour nos jeux. Nous sommes impatients que les joueurs puissent y jouer car nous l’aimons, nous sommes des passionnés. Le résultat est conforme à ce que nous souhaitions donc nous sommes vraiment excités. »

L’aspect interactif de jeu Injustice 2 :

« Nous travaillons sur cet aspect depuis quelques jeux mais c’est vraiment devenu quelque chose depuis le premier Injustice. L’environnement joue donc un rôle important lorsque l’on combat. Il s’agit d’une mécanique réellement agréable qui apporte un surplus de stratégie. Les joueurs déterminent le niveau dans lequel se battre en fonction des possibilités d’interaction avec l’environnement. En même temps, il s’agit d’une grosse production avec les meilleurs super héros et c’est assez énorme car ils peuvent réaliser des choses fantastiques. Par exemple, prendre une voiture, se projeter du ciel pour frapper et tout cela procure des sensations exaltantes. »

Le marché mobile :

« Nous le trouvons intéressant et c’est pour cela que nous avons consenti beaucoup d’efforts pour nous y plonger. Le succès a été au rendez-vous pour les jeux mobiles Injustice, Mortal Kombat et WWE Immortals. Ainsi, nous apportons également Injustice 2 sur le marché en espérant faire mieux qu’avant. Injustice 2 est de loin mon jeu préféré sur mobile et je pense que les fans apprécieront les mécaniques de jeu et le système de progression. »

Propos recueillis par Brian Lesaulnier le 26 avril dernier à Paris lors d’une session preview du jeu.