Lors d’une session preview organisée à Paris, nous avons pu en découvrir davantage à propos de NieR Automata dont la sortie est programmée pour le 10 mars 2017. Nous avons même pu, en compagnie de deux journalistes, nous entretenir avec les développeurs du jeu. Etaient présents Yosuke Saito (producer), Yoko Taro (Director) et Takahisa Taura (Game Designer) du côté de PlatinumGames. Retour en quelques points sur ce que nous avons appris.

Avant cela, rappelons le CV de ces messieurs. Yosuke Saito a début sa carrière à Square Enix en 1992. Depuis, il a officié en tant que producer sur Nier et Dragon Quest X. Il a également travaillé comme executive producer sur des franchises telles que Star Ocean, Valkyrie Profile, Final Fantasy Fables et Drakengard.

Quant à Yoko Taro, il était director des jeux NieR et Drakengard, il le reste pour NieR Automata.

Enfin, Takahisa Taura est réputé pour être le game designer du premier NieR mais également de Metal Gear Rising : Revengeance et Anarchy Reigns en plus de nombreux titres PlatinumGames.

NieR Automata

Divisons en quelques thématiques ce qu’il s’est dit et commentons.

Sur les mécaniques du jeu (changement de caméra etc.) et la dynamique insufflée :

« Nous l’avions déjà fait pour le premier NieR et je me souviens lors du développement, je me disais lors des séquences « c’est bien comme cela mais cela pourrait être mieux ». Donc je voulais faire un jeu dans lequel on pourrait intégrer les différents genres et changer à notre guise. J’ai ressenti qu’on devait apporter quelques surprises au joueur, rendre le jeu plus technique avec quelques variantes dans le gameplay.

En somme, les développeurs souhaitent éviter que le joueur s’ennuie ou tombe dans une routine, l’idée est de le surprendre avec un gameplay très dynamique. Ils sont bien conscients qu’ils ne seront pas tout le temps à l’aise selon les caméras. Ils ont d’ailleurs émis une préférence pour la vue de côté, moins pour la « top view » qui, selon eux, ne devrait pas plaire à tout le monde surtout les jeunes.

Sur les différentes collaborations auxquelles aura droit NieR Automata :

« A voir selon les possibilités, les ajouts à faire, la plus-value que cela apporterait aux joueurs car ce sont des univers qui plaisent mais en faisant le bilan des différentes collaborations, c’est déjà pas mal. »

Sur les réseaux sociaux, nous avons pu voir que des collaborations avec d’autres univers ont déjà été annoncées telles que Final Fantasy, Monster Hunter, Phantasy Online ou Dragon Quest, il s’agit en général d’armes ou de skins. Ils nous ont donc confié qu’ils cherchaient le plaisir du joueur et entretenir un côté fan-service.

Sur la possible nécessité d’avoir joué au premier :

« Le fait que des personnages du premier jeu soient présents, il s’agit d’une sorte de fan service pour les premiers joueurs mais ils ne sont pas tellement importants dans NieR Automata. Ainsi, nous avons fait en sorte qu’il n’y ait pas besoin d’avoir joué au premier pour vous lancer dans celui-là. »

L’objectif de vendre à un plus grand public y est pour beaucoup à mon avis. Comme dirait un critique, le premier NieR est un jeu d’auteur et il n’était pas forcément accessible. Du travail a été effectué de ce côté et le restreindre aux joueurs du premier jeu aurait été contre-productif.

NieR Automata

Ce jeu en appelle-t-il d’autres dans le but de pérenniser la franchise ?

« Si nous vendons assez… Nous avons vu que la démo a bien fonctionné surtout en France mais nous évitons d’être trop optimistes. Evidemment, ce serait fantastique de pouvoir le faire mais cela ne dépend pas que de nous, seules les ventes pourraient le garantir. »

En effet, NieR ne bénéficie pas de la même popularité de franchises Square Enix comme Dragon Quest et Final Fantasy. C’est sur plusieurs années que l’on constate l’attachement à une franchise et les ventes de celles-ci, si le jeu est encore joué après plusieurs mois. Tous ces facteurs contribuent à installer une série sur la durée et surtout les ventes… Square Enix considérera la question si NieR Automata est un succès dans les charts.

Comment définir l’univers NieR Automata ?

« En terme d’univers, nous le rapprocherions plus comme de la sci-fantasy. Lorsque nous avons commencé à le développer, nous l’avons pensé comme de la science fiction puis nous l’avons davantage ancré dans le genre fantasy. »

Et il nous tarde d’en découvrir toutes les spécificités !

Le New Game + :

« On a incorporé un système similaire mais ce n’est pas le même système. Si vous demandez s’il existe un système comme celui-ci, il y en a un oui, il ne s’agira pas simplement de recommencer le jeu, il y a plus que cela. Je n’aurais pas eu de plaisir à intégrer exactement la même chose. »

Nous l’avons évoqué par le biais de cet article.

NieR Automata

Un jeu NieR sur smartphone ?

« Donnez-moi l’argent et je vous fais le jeu que vous voulez. »

Cela ne dépend donc pas de PlatinumGames puisque le studio nécessite juste un éditeur et un budget, ils développent ensuite les projets. La réalité économique actuelle… Mais qui sait, nous profiterons peut-être un jour d’un jeu mobile NieR, les mécaniques du jeu avec ces changements de caméra ne le rendent pas impossibles.

Sur l’univers musical de NieR Automata : 

« On se connait très bien avec Keiichi Okabe, depuis l’université, celui en charge de la bande-son du jeu donc les mécanismes sont rapides. Ils me les envoient sur un mp3, je les écoute. Je lui adresse quelques consignes en terme d’émotion et il sait composer derrière comme je le veux. C’est un travail difficile puisqu’il est nécessaire de faire coller le titre musical avec l’ambiance et la séquence du jeu. L’équilibre est tout aussi difficile à trouver car la musique doit garder l’immersion du joueur intacte et l’empêcher de s’ennuyer. »

Rappelons qui est ce grand Monsieur Okabe dont nous regrettons l’absence à cette session preview sur Paris. C’est un compositeur et producteur de musique qui a déjà travaillé sur le premier NieR. Il a également participé à des projets Namco, citons notamment Tekken et Ace Driver. Nul doute que la bande-originale du jeu NieR Automata sera grandiose.

Voilà tout pour cet interview qui m’a confirmé dans mon idée que cette production Square Enix risque d’être la surprise du mois de mars, à ne pas manquer pour ma part. Vous pouvez retrouver mes impressions à cette page et mon test dans quelques semaines…

NieR Automata