Nous avons été invités par la Pokémon Company à assister à l’événement spécial Pokémon qui s’est déroulé à Lyon les 22 et 23 avril 2017. Au programme : des compétitions, de la passion et de bien belles rencontres.

compétition Pokémon

C’était la première fois que TobyOne était convié à un événement compétitif Pokémon et c’est donc avec plaisir qu’il s’est rendu à Lyon le 22 avril dernier afin d’y assister au Centre des Congrès. Les enjeux : des Championship Points, les trophées à soulever et d’autres récompenses.

L’évent de Lyon laissait place aux adeptes du Jeu de Cartes à Collectionner (JCC) ainsi qu’aux jeux vidéo, ces derniers étant portés par Pokémon Soleil et Pokémon Lune que nous évoquions à cette page. Tous étaient classés selon l’âge des participants et nous retrouvions ainsi des passionnés de Pokémon de tous âges. Nous avons ainsi croisé des Français, des Italiens et des Espagnols en majorité. Des superviseurs, vêtus d’une séduisante blouse Pokémon, surveillent le déroulement des duels et interviennent en cas de litige. A chaque décision de leur part, ils expliquent aux joueurs les raisons de l’avertissement ou de la sanction et aucune dispute ni désaccord n’ont éclaté ce jour-ci.

Il faut admettre que malgré les enjeux et la soif de victoire de chaque dresseur, tout se déroule dans un bon esprit. D’ailleurs, cela demeure assez impressionnant de percevoir la concentration et la tension qui émanent des regards des participants, surtout chez les plus jeunes. L’organisation allait dans ce sens en nous donnant pour seul consigne de ne pas les déranger en plein combat. Une fois le match terminé, les deux compétiteurs se serrent la main, se félicitent parfois et commentent leur duel, un briefing plutôt fair-play.

compétition Pokémon JCC

Certains joueurs ne se croisent que pendant les compétitions Pokémon mais cela suffit à nouer des liens, à se tenir au courant de leurs victoires ou leurs défaites, à en décrire le déroulement et en expliquer les raisons. Les compétitions Pokémon unissent même parents et enfants. Lorsqu’une jeune dresseuse se lève de table et se dirige vers son papa, ce dernier serre le poing en apprenant la victoire de la petite, une scène touchante qui fait plaisir à voir. Quelques mètres plus loin, nous assistons au second tour entre deux têtes d’affiche dont le champion de France 2016. Nous avons l’occasion de nous entretenir avec le père de celui-ci. Il évoque l’aspect compétitif, la passion de ses deux enfants pour les tournois JCC et leur séjour aux Etats-Unis pour les championnats du monde l’an dernier.

« C’était un grand moment de se retrouver à San Francisco pour les Championnats du Monde. Le tournoi se déroulait sur trois jours mais nous avons pu y rester toute une semaine en famille. Même s’ils veulent décrocher la victoire, il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un jeu et que l’important est de s’amuser. Les deux frères sont très bons et ils ne loupent pas une occasion de combattre à la maison ensemble. »

Et lorsque nous évoquons la construction du deck, il se veut mesuré quant au prix que cela implique. Pour lui, le prix des cartes n’est pas si onéreux. Puis, il est désormais question de trouver les bonnes opportunités, carte par carte, sur internet afin de renforcer le deck. Acheter les paquets de cartes en grande surface amène des dépenses inutiles avec des trouvailles bien trop aléatoires pour l’aspect compétitif. La perle rare, on la retrouve chez des revendeurs particuliers ou des stands mis en place lors des événements Pokémon. Enfin, il se réjouit des rééditions de cartes anciennes qui permettent de faire revenir d’anciennes cartes sur le devant de la scène et ainsi limiter les dépenses et ré-ajuster sa tactique.

Un autre passionné par l’univers des Pokémon va dans son sens, soulignant l’aspect stratégique du JCC bien entretenu par la Pokémon Company :

« Aujourd’hui, ceux qui participent aux compétitions Pokémon n’achètent que très peu les paquets de cartes disponibles en grande surface, encore moins les pack de démarrage qui ne sont vraiment utiles que pour commencer et apprendre à jouer. Si vous vous présentez avec un deck tout fait, vous ne faites pas long feu. De nos jours, ce sont les cartes GX qui sont beaucoup recherchées et utilisées en compétition. »

Nul besoin d’argumenter sur cet aspect, tous affichaient des cartes GX sur leur tableau de bord et souvent des Pokémon légendaires comme Yveltal, Giratina ou Mewtwo. Certains les possédaient même en double et en triple et signaient leurs préférences.

compétition Pokémon JCC

Par contre, cela cache parfois des mauvais tours. En effet, nous avons mis un pied dans les coulisses de l’organisation et les surveillants entraient dans leur second rôle : le contrôle anti-triche. En plus de vérifier une par une les cartouches 3DS des joueurs Pokémon pour confirmer le caractère legit des monstres utilisés, ils sont dans l’obligation d’inspecter les cartes pour s’assurer qu’aucun participant ne triche au JCC. Ainsi, les cartes abîmées ou écornées sont enlevées des decks et un surveillant a même trouvé une preuve de fraude avec le marquage d’une carte qui renvoyait automatiquement sur une carte GX après mélange… Ainsi, la Pokémon Company veut s’assurer de la tenue du tournoi – et dans les règles – et applique une sanction pour chaque situation, tout étant inscrit dans un cahier de règlement aussi imposant qu’un code civil.

Du côté de la compétition sur consoles de jeu, la passion des Pokémaniac reste toujours aussi admirable. Bon nombre d’entre eux sont venus munis d’un calepin afin de noter les caractéristiques de leurs adversaires et réfléchir aux différentes stratégies à adopter. D’autres gardaient tout en tête mais la concentration était à son maximum. Nous retrouvions dans leurs équipes les créatures utilisées en ligne telles que Bamboiselle, Tokopiyon ou Arcanin. L’ambiance était aussi bon enfant et aucun signe d’énervement ne ressortait des affrontements. Par exemple, j’ai vu deux joueurs rigoler après un coup critique qui provoqua un One Shot, l’attaquant s’est presque excusé quand la victime en plaisantait.

Quoiqu’il en soit, assister à cette petite compétition m’a donné envie d’y retourner, en simple spectateur ou en challenger pour le titre. J’ai pu ressentir la bonne ambiance qui se dégage d’un tel événement, un agréable moment pour tous, une réelle expérience à vivre. Il est toujours aussi impressionnant de voir à quel point la passion pour Pokémon peut réunir et rassembler.

A bientôt, dans les compétitions IRL et online !

Voici le classement de l’événement spécial de Lyon :

TOP 4 Juniors Jeu Vidéo :
Champion : Lucie A
Finaliste : Angelica S
Demi-Finaliste : Sarah H
Demi-Finaliste : Samuele M

TOP 4 Seniors Jeu Vidéo :
Champion : Jocelyn Aubert
Finaliste : Carlos Herrera Vázquez
Demi-Finaliste : Reda M
Demi-Finaliste : Simone Bernardi

TOP 4 Masters Jeu Vidéo :
Champion : Leonardo Bonanomi
Finaliste : Álvaro Torres
Demi-Finaliste : Álex Gomez
Demi-Finaliste : Rachel Annand

TOP 4 Juniors JCC :
Champion :Robin C
Finaliste : Fabio B
Demi-Finaliste : Marco B
Demi-Finaliste : Esteban T

TOP 4 Seniors JCC :
Champion : Sylvain Cera
Finaliste : Matteo Bucci
Demi-Finaliste : Owyn Kamerman
Demi-Finaliste :Johny N’guyen

TOP 4 Masters JCC :
Champion : Mehdi Hafi
Finaliste : Philipp Leciejewski
Demi-Finaliste : Laurens van Brecht
Demi-Finaliste : Martin Guilbert

Pokémon JCC