Metal Gear Survive, la survie tactique

Voilà près d’un an jour pour jour, lors la GameCom 2016, qu’était annoncé Metal Gear Survive, avec depuis, un silence que l’on pourrait qualifier de monastique. Un an après donc, il nous a été possible de le prendre en main lors d’une (petite) session de jeu d’une quinzaine de minute.

Pour mémoire, lors de l’attaque de la base de Big Boss, entre les épisodes de MGS TTP et MGS V, une partie de cette même base est aspirée dans une dimension parallèle dans laquelle vous allez devoir affronter des infectés et surtout survivre ! Exit le stealth action game, place à la survie, tel est le crédo de ce Metal Gear (qui n’en a que le nom).

Pour survivre dans ce milieu hostile, il vous faudra améliorer votre base. Cela se fera au travers de divers objectifs qui vous permettront de looter de quoi construire les murs, barricades ou encore armes qui feront de votre campement une vraie forteresse au fil de vos parties.

Les ressources nécessaires à l’expansion de votre base devront faire l’objet d’une gestion minutieuse afin de ne pas vous retrouver à cours lors d’éventuelles attaques de votre base par les infectés.

Vos sorties seront également l’occasion de rechercher des blueprints qui seront vos seuls moyens d’acquérir de nouvelles armes. Enfin qui dit survie, dit gestion de la faim et de la soif ! Il faudra donc trouver de l’eau et de la nourriture sous peine de voir votre personnage passer l’arme à gauche !

Notre prise en main de Metal Gear Survive a été l’occasion de découvrir le mode coop à 4, qui semble se profiler comme l’un des modes les plus intéressants de ce MGS !

Une fois notre groupe de 4 créé, nous nous sommes retrouvés dans un lobby où chacun dirigeait son personnage, nous permettant de nous familiariser avec les commandes, de s’équiper et de nous entrainer à manier nos armes, nos pièges et autres barricades. Cela ressemble d’ailleurs aux salles d’entrainement blanches du film Matrix.

Après avoir été largués sur notre objectif nous devions nous infiltrer dans un petit campement ennemi et défendre une balise contre plusieurs vagues d’ennemis successifs.

Entre chaque nouvelle vague, un objectif secondaire apparait sur la carte. Libre à vous de vous y rendre et d’essayer de le remplir, mais les bonus qu’y vous seront octroyés, vous permettront de finir votre mission plus aisément.

En cas de réussite ou d’échec de la mission, un système de « rank » similaire à ce que l’on pouvait avoir dans les précédents MSG apparait et vous récompense en fonction de vos performances.

Les éléments gagnés lors de ces parties de coop, sont automatiquement transférés dans votre base « solo » et utilisable par la suite en solo donc et en coop.

Cette courte présentation de Metal Gear Survive a donc été l’occasion de découvrir un titre qui, il y a encore un an, se faisait bâcher dans tous les sens seulement à cause de son nom et d’un trailer d’annonce plus qu’énigmatique. 15 minutes c’est cours, et la seule prise en main du mode coop à 4 ne nous permet pas, bien évidemment, de nous faire un avis tranché. Néanmoins, sur la seule vue de ce mode coopératif, Metal Gear Survive s’annonce comme un excellent titre de survie, ou la composante « coop » trouve un intérêt tout particulier et dans laquelle la communication avec vos co-équipiers, le team play, sera primordiale sous peine d’échec ! Metal Gear Survive est prévu pour débarquer sur PS4, PS4 Pro, Xbox One, Xbox One X et PC début 2018. À noter que le support 4K HDR est prévu pour la Xbox One X !