A l’aube de la NX, Reggie Fils-Aime se veut rassurant quant à la popularité de Nintendo malgré une situation préoccupante.

reggie fils-aime nintendo

L’E3 2016 n’a pas permis à Nintendo de rassurer sa communauté, excepté pour The Legend of Zelda : Breath of the Wild qui a montré de belles promesses. Outre cela, la société n’a pas montré grand chose, pas même sa future console Nintendo NX dont les premiers secrets auraient été révélés dans la semaine. Interviewé par La Tercera (et relayé par Nintendo Everything), Reggie Fils-Aime, président de Nintendo America, est revenu sur la situation de la firme.

Après avoir déclaré qu’il n’a pas fait attention aux conférences de Sony et Microsoft, il a soutenu que l’objectif de Nintendo restait d’apporter du plaisir aux joueurs, de chercher les bonnes idées et d’explorer le marché mobile plus en profondeur. Il en a d’ailleurs profité pour rappeler qu’ils expérimentaient avec le cas Miitomo et que cela leur permettrait de retenir des enseignements pour le futur. Il se montre d’ailleurs très confiant quant à la capacité des développeurs à s’adapter aux spécificités de la plateforme.

Ensuite, les journalistes de la Tercera n’y sont pas allés de main morte et lui ont fait remarqué qu’aucun jeu n’avait marqué l’esprit des fans ces derniers temps, excepté Splatoon. Pour eux, Nintendo ne devrait pas être forcé de faire encore et toujours un nouveau Zelda et que le public est en droit d’attendre de nouvelles choses de la part de Nintendo. Reggie Fils-Aime a alors évoqué Super Mario Maker qui était inattendu et qui s’est vendu par millions.

Ils se sont ensuite penchés sur l’accueil mitigée qu’a reçu la Wii U. Pour le boss de Nintendo America, leur erreur a été de ne pas avoir été assez clair sur le concept et toutes les fonctionnalités de la console. Selon lui, cela a été très préjudiciable, tout comme le catalogue pas assez étouffé lors du lancement. Il reconnait le retard sur la concurrence avec « seulement » 13 millions de consoles vendues (contre 20 et 40 chez Microsoft et Sony). Mais ce qui importe également, c’est l’accueil des fans pour les jeux publiés.

Pour Star Fox Zero, il avoue que le gameplay a divisé mais c’est un choix qui devait être fait, les mécaniques ont plu à certains, pas à d’autres. Pour les graphismes, il assure que les fans recherchaient du fun avant tout, pas de puissance et de graphismes les plus réalistes possibles.

Enfin, pour la NX, il assure que Nintendo n’a pas perdu la confiance des fans. Ils souhaitent proposer une plateforme avec un excellent contenu et attirer des nouveaux joueurs. Si des productions telles que Smash Bros, Mario ou Zelda seront toujours jouées par la communauté Nintendo, l’objectif sera de convaincre les autres gamers de s’y lancer, comme ce fut le cas avec la Wii ou la Nintendo 3DS.

Si les fans font encore confiance à Nintendo et portent beaucoup d’espoirs concernant la NX, l’expérience de jeu ne devra pas se montrer décevante, au risque de laisser place au doute et de mettre la société dans une situation encore plus embarassante.