Toujours aussi jouissif

Lorsque l’on pense à la Nintendo Switch, les jeux qui viennent à l’esprit sont Super Mario Odyssey et The Legend of Zelda: Breathe of the Wild, ou bien Splatoon 2, des jeux loin des FPS qui font le bonheur des autres consoles de salon que sont la Playstation 4 et la Xbox One. Mais Bethesda a décidé de changer la donne et de proposer aux joueurs de Switch le portage d’un jeu qui a connu le succès sur les autres consoles dernière génération sur la dernière née de chez Nintendo. Voyons ensemble si DOOM sur Nintendo Switch est une réussite ou non.

Doom est un jeu aux normes bien lointaines de ce qui se fait sur Nintendo Switch, le fait de l’absence de titre du genre peut aussi être expliqué par la puissance de la console très en dessous de ses concurrentes que sont la Playstation 4 et la Xbox One. Un réel pari donc pour Bethesda qui a décidé de porter le titre (sorti en 2016 sur les autres consoles) sur la console de Nintendo. Pour relever ce challenge, il a été fait appel au studio Panic Button. Tout en connaissant la qualité et la gourmandise en terme de puissance de Doom la tâche s’annonce compliquée.

Une fois le jeu lancé, on est agréablement surpris, le tout est fluide, techniquement on ne dépassera pas les 30fps mais cela ne retire rien à la nervosité du titre. Alors graphiquement c’est un peu plus compliqué même si le rendu graphique reste de bonne facture, on se retrouve avec des textures de moins bonne qualité, de l’aliasing et du impression de flou constante qui rend l’expérience un peu moi agréable. Malgré cela la version Switch fait très bonne impression dès le départ concernant la version portable, la petite résolution de l’écran empêche de s’attarder ou même de voir dans une bonne partie des cas les imperfections. Mais une fois posée sur son dock et diffusée sur une Tv les défauts (textures et effets visuels flous) se retrouvent encore plus mis en valeur. Alors un conseil ce Doom est fait pour être emporté partout avec vous et joué au minimum sur Tv.

Le plaisir de jeu ne se trouve pas altéré, Doom est fluide, nerveux et toujours aussi jouissif.

Coté Gameplay, Doom continue de nous surprendre çar le fait de jouer à l’aide des Joy-cons peut paraitre bien trop loin d’une manette standard de Ps4 ou Xbox One. Pourtant l’expérience de jeu est vraiment bonne, jouer à un FPS avec les Joy-cons est possible au bout de peu temps on s’est habitué et le confort de jeu est présent, maniabilité, déplacement, utilisation des armes tout se fait instinctivement et rapidement.

On se sent toujours aussi puissant, on extermine les ennemis, on les démembre grâce aux exécutions, on se découvre un talent pour la tronçonneuse… un bain de sang assuré à ne pas mettre entre toutes les mains bien sûr.

Le contenu présent va vous offrir de longues heures de jeux entre le mode campagne, le season pass composé de 4 extensions multijoueurs et un mode arcade pour la campagne. Coté multijoueur on note l’absence de multi local et de SnapMap qui permet la création et le partage de niveaux avec les autres joueurs.