On ne présente plus Honor, filiale du géant Chinois Huawei, qui comme sa grande sœur, a su s’imposer sur le marché mondial de la téléphonie mobile en à peine quelques années.

Toujours en embuscade, Honor dégaine une variante supplémentaire dans l’océan du smartphone d’entrée de gamme à moins de 200 €, dont Honor et Huawei occupent quasiment chaque segment.

Le Honor 6C Pro vient en amont Honor 6C. Il garde les mêmes caractéristiques physiques mais perd son dos légèrement bombé au profit d’un dos plat. Doté d’une armature en métal brossé, il est élégant et sobre. La disposition des différentes touches, la design évoquent fortement le Honor 8 Pro, testé dans ces mêmes colonnes. On retrouve d’ailleurs à l’arrière l’objectif de l’appareil photo, qui ressort légèrement du corps du smartphone, et, juste en dessous, le capteur d’empreinte pour déverrouiller votre téléphone en toute simplicité.

Doté d’un écran de 5.2” le Honor 6C Pro se tient parfaitement à une main, permettant ainsi un accès simple et pratique à l’ensemble de l’écran, des menus et de vos applications sans forcer sur votre poignet. Le capteur d’empreinte, lui, tombe naturellement sous votre index et à peine viendrez vous déposer votre doigt que l’appareil se déverrouillera. Réactivité et rapidité sont une nouvelle fois les maîtres mots !

Honor 6C Pro gagne donc 2 petit pouces par rapport au 6C tout en gardant la même définition de 1280 x720p qui pour la taille de l’écran s’avère tout à fait convenable. Nous n’avons éprouvé aucune difficulté de lecture des caractères que ce soit en texto ou en surfant sur internet. Il est tout de même étonnant d’avoir encore en 2017 (le smartphone est sorti en Novembre 2017) des smartphones dont la définition minimale n’est pas le Full-HD.

On regrettera d’ailleurs une difficulté de lecture de l’écran avec le soleil braqué dessus, et cela même en augmentant la luminosité à fond, on éprouvera quelques difficulté, votre deuxième mains devra faire office de pare-soleil.

Côté logiciel, le Honor 6C Pro tourne sous Android 7 matiné de la surcouche maison de Huawei, EMUI 5.1. Ici encore peu de surprise, on retrouve la qualité, la réactivité et la praticité d’EMUI avec la possibilité de modifier tout un tas de paramètres pour vous faciliter la tâche dans votre quotidien.

Il ne faut pas oublier que le Honor 6C Pro, se vend sous la barre des 200€ il ne peut donc prétendre à un hardware poussé. Il embarque donc une puce MediaTek MT6750 cadencée à 1.5ghz et accompagnée, tout de même, de 3go de RAM. Si la fluidité est au rendez-vous pour la navigation dans le smartphone et dans les diverses applications, le Honor 6C Pro reste tout de même limité en matière de jeu.

Pour les jeux les plus gourmands, vous serez ainsi confronter à de nombreux ralentissements qui entacheront votre expérience de jeu. Nous avons tout de même été surpris de voir que nous arrivions à faire tourner la version mobile de PUBG qui affiche de nombreux modèles 3D, même si les graphismes étaient en low et que certaines fonctionnalités étaient désactivées, le jeu fonctionnait plutôt bien.

Enfin, la partie photo propose un capteur de 13 méga-pixels à l’arrière (8 à l’avant) qui vous régalera en pleine lumière mais qui pêchera en faible luminosité avec du grain et du flou. Il faudra être patient et activer le flash. Ici encore la politique de prix conditionne le rendu de vos photos et même si la partie logicielle d’un smartphone fait beaucoup pour la qualité de la photo, il faut parfois faire des sacrifices.