Une nouvelle brique à l’édifice

Voici une nouvelle aventure  LEGO proposée en cette fin d’année, arrivant après les sorties de LEGO WORLDS et LEGO NINJAGO. TT GAMES reprend les ingrédients ayant fait son succès auparavant, l’adaptation de licences cinématographiques et humour. Cette aventure totalement inédite débarque donc 4 ans après la sortie du premier opus LEGO Marvel Super Heroes en 2013. Alors cette nouvelle brique entre bien dans les plans ou est-ce la brique de trop?

Pour ce nouvel opus, nous avons le droit à un scénario totalement inédit, et il ne sort pas de l’esprit de n’importe qui puisque les développeurs ont fait appel à Kurt Busiek (auteur d’Avenger Forever). Prenant place après le premier épisode, cette nouvelle quête de Super Héros va vous plonger dans un voyage à travers le temps, les dimensions, et les Mondes, rien que ça…

Il va donc falloir faire face à Kang, ce terrible vilain a décidé de voler des quartiers à travers le Monde au sein d’époques différentes afin de bâtir sa propre ville Chronopolis. Vous allez donc vous retrouver plongez dans une vingtaine de décors tels que  l’Egypte antique, le Far West, Manhattan, New York en 2099 et bien d’autres encore à découvrir… Un roster impressionnant où se côtoient des Super Héros de tous horizons ce qui rend l’aventure encore plus intéressante. Entrez dans la peau d’Iron Man, Hulk, Dr Strange ou encore Rocket, ce sont plus de 200 personnages qui sont jouables au fur et à mesure de l’aventure et de ce que vous débloquerez.

Un Univers et un scénario à la hauteur de nos attentes portant la durée de vie à une douzaine d’heures en prenant en compte l’histoire et l’exploration si vous souhaitez compléter votre collection. Cette aventure rythmée dans laquelle les environnements bloqués finissent par former le monde ouvert de Chronopolis.

Si l’aventure est épique et le roster impressionnant, le Gameplay quant à lui n’innove pas. Si certains Héros sont disponibles sous différentes apparences dont il vous est possible d’alterner à souhait (Bruce Banner/Hulk, Peter Parker/Spiderman) ce qui est vraiment appréciable. Pour le reste la mécanique reste inchangée, vous cassez puis remontez les éléments du décor afin de construire des objets vous aidant à avancer dans l’aventure. L’alternance d’énigmes, exploration, phases de combat et affrontements de Boss reste la même que dans les autres jeux de la licence. Ce n’est donc pas un reproche mais un constat car ce système fonctionne et permet au plus grand nombre de prendre plaisir à jouer.

Une bonne surprise

Si les fans attendent principalement le mode Histoire jouable à 2 en écran splitté, le mode mulitjoueur de Marvel Super Heroes 2 est vraiment excellent pour s’éclater jusqu’à 4 joueurs. Deux modes sont disponibles. De la conquête de territoire à l’aide de peinture (rappelant vaguement un autre jeu…) mais aussi de la capture de pierres d’infinité où il vous faudra comme son nom l’indique capturer le plus de pierres d’infinité possibles pour remporter la victoire. Si techniquement le tout n’est pas irréprochable, le coté fun est bien présent et c’est bien l’essentiel.