Certains voyaient déjà en lui le successeur de Megaman avant même de pouvoir y jouer. Après une campagne Kickstarter qui a déchaîné les passions, Mighty No 9 est enfin là. Arrivera-t-il à s’imposer comme le successeur d’une licence mythique ? Découvrez notre test de Mighty No 9.

Mighty No 9

Fiche Technique

Support : PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox 360, Xbox One, PC, Wii U

Editeur : Comcept

Développeur : Comcept / Inti Creates

Type de jeu : Action/Plateformes

Date de sortie : 24 juin 2016

Prix : 19,99€

Test effectué sur une version PS4 fournie par l’éditeur.

Digne Héritier ?

Mighty No 9 est donc un jeu d’action/plateformes développé par Comcept, en collaboration avec Inti Creates et dirigé par Keiji Inafune. Ce dernier est d’ailleurs célèbre pour son travail sur la série de jeu Megaman, dont il fut producteur. Annoncée en 2013, la somme demandée est récoltée avec succès seulement deux jours après son lancement. Le public est rapidement conquis par la ressemblance avec Megaman, de part l’aspect visuel du personnage, mais aussi de part son gameplay, très proche de ce qui a fait le succès de la série.

À la fin de la campagne, le jeu est financé à plus de 400 % de l’objectif initial, ce qui permet le portage vers d’autres plateformes. Initialement prévu pour avril 2015, le titre a été reporté en septembre 2015, puis début 2016. C’est finalement le 2 mai 2016 que Keiji Inafune annonce la fin du développement du soft et sa sortie pour le 24 juin sur PC, PS3, PS4, Wii U, Xbox 360 et Xbox One. À noter qu’une version 3DS et PS Vita est en préparation et sortira à une date encore inconnue. Alors, ce Mighty No 9 est-t-il à la hauteur de la licence mythique ? La nostalgie est-il le seul argument du jeu ou le gameplay arrivera-t-il à convaincre ? Réponse dans ce test.

Mighty No 9

Simple clone ?

Mighty No 9 est donc un jeu d’action/plateformes classique en 2D où vous devrez atteindre un objectif en éliminant les ennemis qui vous barreront la route. Comme tout bon jeu de ce genre, les niveaux sont rythmés par les pièges mortels qui viendront vous couper dans votre progression : plateformes mobiles et éphémères, sols électrifiés, tapis roulants vous poussant dans le vide seront au menu. Les vies additionnelles mises à votre disposition seront utiles et même si vous pouvez avoir jusqu’à neuf vies en plus, vous devrez avancer avec précaution. La mort n’est pas punitive dans le jeu, car si vous mourrez, votre barre de score est réinitialisée, mais vous reprendrez au dernier point de sauvegarde, qui se situe souvent non loin de là où vous avez péri. En revanche, lorsque toutes vos vies ont été épuisées, vous devrez recommencer tout le niveau depuis le début.

Pour se défendre, votre personnage possède un canon qui lui permet de tirer des boules d’énergie sur ses ennemis afin de les sonner, avant d’absorber leur Xel, ce qui vous permet de marquer des points dans la jauge de score. Cela rempli aussi une barre que vous pouvez utiliser à tout moment pour regagner une partie de vos points de vie. On notera cependant que si notre personnage peut tirer en restant agrippé à une échelle, il nous est impossible de diriger nos tirs pour tirer au-dessus de nous ou en dessous. Malgré le peu de mouvements proposés, vous ne devrez pas avoir de mal face aux ennemis du jeu. On finit même par tourner en rond et rencontrer toujours les mêmes assaillants, avec les mêmes attaques et une fois que nous avons compris comment nous en débarrasser, ils ne constituent pas un grand danger.

Au contraire, les boss représentent un challenge de taille et vous devrez rester constamment sur vos gardes si vous souhaitez en venir à bout. Comme les ennemis de base, vous pouvez absorber le Xel des boss et c’est même une obligation, car si vous ne le faites pas assez vite, leur vie se régénère. Les attaques des boss sont puissantes, mais ils disposent de mouvements limités et une fois que vous connaissez les différentes attaques, le combat sera plus facile, mais pas gagné pour autant. Il est important de noter que pour vaincre certains boss, vous aurez besoin d’armes spécifiques et donc vaincre un autre boss avant. Ainsi, il faut terminer les niveaux dans un ordre spécifique afin de réussir plus facilement à vaincre les huit Mighty qui ont perdu la raison.

Mighty No 9

Copie sans âme ?

Une fois tous ces détails assimilés, le jeu perd de son intérêt et les niveaux commencent à se ressemblaient, malgré le passage aquatique, que l’on retrouve dans tous les jeux de plateformes, et où notre personnage se retrouve ralenti. On sent malgré tout un manque de créativité. À partir de là, le seul intérêt du jeu reste le score et les plus téméraires voudront à tout prix réaliser le meilleur scoring possible, sans mourir une seule fois. Pour les aider dans leur périple, le jeu n’est pas avare en bonus de tout genre, que ce soient des soins ou des bonus de dégâts, que vous pourrez récupérer lorsque vous absorbez le Xel des robots ennemis. Un robot vous offrira gracieusement des bonus en cas de morts répétées à un endroit particulier pour vous aider à vous débloquer.

Il existe aussi le mode EX Challenge, qui comprend plusieurs missions d’entraînements en réalité virtuelle où vous aurez des buts divers, tels que : atteindre un objectif, détruire les armes ou réussir un certain combo. La particularité est que dans quelques défis, vous devrez accomplir votre mission sans arme, ce qui rend la tâche plus ardue, mais pas insurmontable. En tout, 36 missions vous sont proposées et vous pourrez comparer votre score dans les classements.

Au final, c’est un jeu qui joue beaucoup sur la nostalgie des premiers fans de Megaman. Vous pouvez même mettre la musique du soft en mode rétro, donc en 8 bits, pour plus d’immersion dans votre passé de joueur. Le titre propose les voix françaises, anglaises et japonaises, ce qui ravira les fans de version originale. Le character design est proche de Megaman, mais trop proche et il n’arrive pas à avoir son propre style, ce qui est dommage. Si vous êtes un fan de la licence, vous trouverez votre bonheur, mais ne vous attendez pas à un renouveau du genre. Concernant la durée de vie, tout dépendra de ce que vous recherchez : si votre truc c’est d’accomplir des exploits et d’arriver en haut des classements, le jeu dispose d’une durée de vie suffisamment longue, et reste assez difficile, malgré tout, le soft sait récompenser la ténacité.

Mighty No 9

LES TOPS

LES FLOPS

  • ? L’envie de réaliser le meilleur score
  • ? Vraiment proche de Megaman
  • ? Ravira les nostalgiques
  • ? Les ennemis sont les mêmes
  • ? Les niveaux sont quasiment identiques
  • ? Si le score n’est pas votre truc, le jeu est vide