Après être passé par la case musou avec les trois épisodes de One Piece Pirate Warriors, Burning Blood quant à lui se la joue à nouveau baston. Après avoir fait quelques essais sur PlayStation 2, Luffy et ses amis n’avaient pas retrouvé les arènes de combat depuis bien longtemps (si on excepte J-Star Victory) avec plus ou moins de réussite.

one-piece-burning-blood_20160707182348

En route pour le nouveau monde

02_1_luffy-1Ce sont les développeurs de Spike Chunsoft qui se collent au développement de One Piece Burning Blood,se basant sur les célèbres jeux de combat de Naruto, sortis auparavant et en y ajoutant quelques éléments de leur cru. One Piece est un des manga les plus prolifiques et générant le plus de recettes. Il était donc impensable que Luffy et ses compagnons boudent encore longtemps le domaine des jeux de baston. L’équipe de développement a fait le choix de centrer le mode histoire uniquement sur l’arc Marineford. Luffy fonce droit dans le QG de la Marine afin de sauver son frère Ace D.Portgas de son exécution publique. Ce mode de jeu vous remémorera les plus grands combats de cet arc que vous pourrez revivre sous différents points de vue. En effet, vous allez devoir refaire le mode histoire quatre fois mais avec des personnages différents tels que Luffy, Barbe Blanche, Akainu ou encore Ace. Des saynètes au début de chaque combat vous relateront les événements précédant le combat, s’en suivra une cinématique vraiment dynamique en cel-shading où les développeurs y ont rajouté un effet « coup de crayon » du plus bel effet sur les différents protagonistes. Par contre, si le fait de pouvoir vivre différents de points de vue durant la bataille, il est dommage de n’avoir sélectionné que cet arc puisqu’une certaine lassitude s’installe au bout d’un moment.

 Gomu Gomu no Baaka

franky_shogun-5Cette lassitude est en partie due au gameplay qui manque clairement de profondeur. Même si quelques bonnes idées sont à noter comme l’attaque unie, défense unie ou l’anti-union en faisant appel à un compagnon de votre équipe. Les quelques combos possibles ne sont pas suffisamment nombreuxmême si certains personnages s’en tirent mieux que d’autres, par exemple Marco qui possède de redoutables enchaînements. Mais ne faisons pas trop la fine bouche, le gameplay se veut plutôt dynamique, des gardes flash, des contres et autre attaque union utilisant votre barre d’embrasement afin d’appeler votre équipier à la rescousse. L’utilisation du fluide – avec R1 – du fruit du démon vous permet quant à lui d’esquiver la plupart des attaques, attention tout de même, une barre lui est attribuée rendant vos esquives limitées dans le temps. Par contre, une question nous turlupine, pourquoi avoir mis des obstacles dans les arènes de combat ? On se pose encore la question surtout que certains de ces derniers réduisent la visibilité de ce qu’il se passe à l’écran et ce ne sont pas les multiples effets splendides des attaques spéciales – en associant L1 et Croix, Triangle ou Rond – qui montreront le contraire. Dommage. C’est aussi le mot que l’on pourrait utiliser concernant le système de tag qui aurait pu permettre à deux potes de jouer dans la même équipe façon Dead or Alive. Dernière chose, les personnages se veulent très fidèles au manga et possède chacun leur propre gameplay, avec par exemple Crocodile qui envoie des tempêtes de sable ou encore Akainu qui se liquéfie et va donner un uppercut à son adversaire. Et ne parlons même pas des attaques ultimes de chaque personnage en pressant simplement le bouton R3 puis en appuyant une deuxième fois. Ainsi, toute la rage du perso se fera ressentir dans les moindres poils de votre corps. Le sentiment de puissance est superbement retranscrit, peu importe le personnage utilisé.

 Le cel-shading se met sur son 31

one-piece-burning-blood_20160626123738Il faut dire que graphiquement One Piece Burning Blood se montre particulièrement réussi. Seul l’effet « coup de crayon » est parfois mal utilisé durant certaines cinématiques mais rien de dramatique. Les différents pouvoirs des personnages sont un pur régal pour les yeux. Notons au passage que durant les combats les tenues des personnages se déchirent et s’usent comme dans l’anime, un bon point. Techniquement le jeu est agréable à regarder et peu de ralentissements sont à noter, en tout cas, rien qui pourrait nuire au titre de Bandai Namco. Les développeurs n’ont pas oublié d’inclure les voix originales, d’ailleurs, on ne voyait pas comment il en aurait pu être autrement. Tous ces petits détails renforcent l’ambiance ainsi que le fan service qui est déjà omniprésent.

À l’abordage !

ONE PIECE BURNING BLOOD_20160707181400

ONE PIECE BURNING BLOOD_20160707181400

Comme nous vous l’avons décrit précédemment dans le test, un mode histoire est disponible et décomposé en plusieurs combats, ceux-ci vous donneront de l’expérience pour pouvoir progresser dans l’histoire. Dans le but d’avancer, vous serez obligés de farmer à certains moments sous peine de pester contre la difficulté inégale mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez refaire n’importe quel combat afin de vous venger sur certaines quêtes bonus. Outre le fait de gagner de l’expérience, la Guerre au sommet vous débloquera des personnages ainsi que les fameux Berry. Ces derniers vous seront utiles pour acheter des personnages jouables (une soixantaine) ainsi que des personnages de soutien (une quarantaine) dans la base pirate. Vous pourrez remarquer, par ailleurs, que tous les personnages disponibles ne font pas que partie de l’arc Marineford et c’est tant mieux, cela aurait été dommage de ne pas inclure des personnages tels que Sabo, Fujitora ou encore Doflamingo à qui on va pouvoir lui faire bouffer ses plumes roses. Un mode versus en écran splitté à activer – WHAT ? – dont on avait oublié l’existence et un mode online sont bien sûr de la partie comme dans tout bon jeu de baston. Le mode capture de drapeau est quant à lui un mode en ligne bien à part, en effet, dans celui-ci vous allez pouvoir intégrer un équipage avec lequel vous devrez en défier d’autres sur des îles bien connues de l’univers de One Piece. Le but sera d’en conquérir le plus possible et d’asseoir votre domination durant toute une saison. Une précédente news présente en vidéo cette fameuse chasse au drapeau si vous voulez savoir de quoi il retourne. Un mode Versus Prime vous met dans la peau d’un chasseur de primes comme l’était Zoro. Différentes missions thématisées vous seront proposées, les voici : épéistes, capitaines corsaires, amiraux de la Marine, porteurs de Fruits du Démon de type Zoan, etc. Suivant les missions, les primes et les récompenses seront plus ou moins élevées,une note vous sera attribuée également à la fin de cette dernière. À ce propos sur certaines missions, il va falloir vous accrocher et bien passer par l’entraînement de Rayleigh si vous ne voulez pas devenir un punching-ball. Tout ceci donne une bonne durée de vie à One Piece Burning Blood, les modes sont suffisamment variés pour y revenir. Rappelons que Bandai Namco avait demandé de voter parmi une liste de 17 protagonistes dont les noms viennent d’être dévoilés : Rob Lucci, César Clown et Monkey D. Garp. Et vous quels personnages aimeriez-vous pouvoir jouer ?

Fiche Technique

Support : PlayStation 4, PlayStation Vita, Xbox One et PC

Éditeur : Bandai Namco

Développeur : Spike Chunsoft

Type de jeu : Combat

Date de sortie : 3 juin 2016

Prix : 69,99€

Test effectué sur une version PS4 fournie par l’éditeur.