Resident Evil: Revelations: la croisière s’amuse

Initialement sorti en 2012 sur Nintendo 3DS, Resident Evil: Revelations arrive sur nos consoles de salon dernière génération que sont la Playstation 4 et la Xbox One (une version Switch est prévue pour le 28 Novembre 2017 en Europe mais sous forme dématérialisée). Il fut déjà repris sur Playstation 3 et Xbox 360 en 2013. Dans la lignée de la politique de Capcom de remasterisation des anciens épisodes de la saga Resident Evil, ce dernier opus débarque bien plus séduisant et complet. Retour sur l’Histoire pour ceux qui ne connaissent pas le jeu. Resident Evil: Revelations avait connu un grand succès à sa sortie sur la portable de Nintendo, se rattrapant de Mercenaries 3D qui lui avait déçu les fans. RE Revelations se situe entre les épisodes 4 et 5 de la saga de Capcom.

Nombreuses activités à bord

C’est avec plaisir que l’on se retrouve tour à tour aux commandes de plusieurs binômes tout au long de l’Histoire. Et ces duos ne sont pas n’importe lesquels puisqu’il s’agit de Jill Valentine et Parker Luciani ainsi que le duo Chris Redfield et Jessica Sherawat.

Tout commence avec Jill et Parker envoyés en mission sauvetage en pleine mer Méditerranée sur un bateau nommé le Queen Zenobia, bateau sur lequel Chris et Jessica ont donné leur dernier signe de vie. A bord l’ambiance est angoissante et on peut vite se sentir claustrophobe. L’histoire est découpée en plusieurs chapitres eux mêmes divisés en sous chapitres. Le tout entremêlé de « previously » rappelant ce qui s’est passé dans le chapitre précédent. Ensuite l’horreur ne fait que commencer…

Outre l’Histoire on trouve un mode raid très intéressant, coté multijoueur de ce titre. En effet ce mode Coop permet d’affronter des vagues d’ennemis de plus en plus coriaces à affronter à l’aide d’un ami. Différents décors et personnages sont à disposition pour vous éclater, enfin surtout éclater des contaminés.

Des passagers agités

En terme de contenu, Capcom n’a pas lésiné sur les moyens puisque l’ensemble des DLC et bonus sont compris dans le titre et se déverrouillent durant votre progression, ce qui s’avère intéressant pour un jeu distribué aux alentours de 25 euros.

Coté Gameplay le jeu hérite de celui présent sur la portable de Nintendo, il se trouve parfois un peu trop rigide dans un contexte étroit tel qu’un couloir de bateau, on peut regretter le manque de spontanéité de certains mouvements et le fait de se trouver bloqué suite à un mouvement mal dirigé. Après cela ne gâche pas l’aventure, il faut juste s’y habituer.

Graphiquement Resident Evil Revelations est porté en full HD avec une résolution à 1080p et un meilleur framerate que les autres portages de la firme, le rendu est de très bonne facture. La fluidité est présente mais malgré le gros travail réalisé sur les textures, les décors, et les animations qui apporte une nouvelle vision sur le titre, certains graphismes restent encore un peu décevants et certaines animations faciales.