C’est au salon Virtuality Paris, qui s’est déroulé du 24 au 26 février, que nous avons découvert le projet Incarna. Le futur de l’escape game et du jeu de rôle ?

incarna

L’escape game, comme son nom l’indique un peu, est un jeu d’évasion grandeur nature. Vous êtes enfermé dans une succession de pièces et un scénario vous est proposé pour que vous résolviez une succession d’énigmes dans une thématique donnée allant de l’asile au casino, en passant par Assassin’s Creed, le métro ou encore un temple Maya.

L’escape game est un loisir relativement récent en France, la première salle ayant ouvert en 2013. A ce jour, plus de 200 établissements (pour 400 scénarios) ont vu le jour un peu partout (Lille, Paris, Lyon, Marseille…). L’immersion est plus ou moins bien ressentie selon le décor et les accessoires, vos affinités avec le thème proposé, le scénario.

Ce que va proposer Incarna dans un avenir proche, c’est une évolution, une immersion en réalité virtuelle. Nous avons eu l’occasion de tester une démo de quelques dizaines de secondes et le résultat est bluffant.

En premier lieu car l’expérience de réalité virtuelle est très bien rendue. Graphiquement c’est joli, pas d’effet de flou ou de pixellisation/tramage comme sur certaines autres productions VR. Les avatars de vos amis répondant en temps réel. Et petit truc tout bête : les mains en VR sont très bien retranscrites.

En second lieu car l’expérience proposée était, selon les propres termes de l’équipe d’Incarna, onirique. Un nouvel univers défiant les lois de la physique, offrant des possibilités d’interaction différentes issues du jeu vidéo.

Nous n’avions pas évoqué cet aspect dans notre article tentant d’imaginer ce que les VR/AR/MR allaient nous proposer dans un avenir proche mais il est clair que la VR peut déjà apporter une alternative à ce jeune loisir qu’est l’escape game et, pourquoi pas à plus long terme, tout ce qui touche au jeu de rôle, pour peu que les outils de développement permettent de construire aisément son scénario, son univers et qu’ils soient ouverts au public.

Plus de salles à redécorer, d’énigmes à inventer devant se dérouler, se résoudre, en un espace clos et limité. Les escape game ont une belle vie devant eux et les projets tels Incarna permettent d’envisager une autre façon de les vivre et ce, sans les remplacer.

Incarna est actuellement en test et cherche de gentils joueurs pour achever ceux-ci. Pour plus d’informations, visitez leur site.