Nintendo ne s’est pas contenté de nous faire vivre de nouvelles aventures de Link sur sa nouvelle console Switch. L’éditeur-constructeur rappelle qu’il souhaite encore et toujours nous faire vivre des moments agréables en famille ou entres amis. Avec 1,2 Switch, la mission est plutôt réussie.

1,2 Switch

Il ne faut pas se mentir, 1,2 Switch ne représente pas la raison principale pour laquelle les joueurs se sont procurés la nouvelle console de Nintendo. Tous attendaient depuis des années la sortie de The Legend of Zelda : Breath of the Wild et comme vous avez pu le lire dans notre test, Link n’a pas déçu. Cela dit, l’éditeur a toujours été attaché à une conception bien spécifique du jeu vidéo, les sessions de jeu collectives, entre amis ou en famille. Pour cela, le Big N a réservé à la console Switch un party-game comme lui seul sait les faire et il s’intitule sobrement 1,2 Switch.

Pour tous les publics ?

Ce ne sont pas moins de 28 mini-jeux que les développeurs ont intégré dans 1,2 Switch, tous nécessitent au moins deux joueurs excepté Miam-Miam qui consiste à ingurgiter un maximum de sandwichs virtuels en 10 secondes. Pendant ces 10 secondes, vous paraissez stupides mais vous n’y pensez pas, c’est même normal lorsque l’on se réunit entre amis ou en famille à partir du moment où tout le monde est « dans le délire ». De ce fait, que l’on ait 5 ou 25 ans, cela peut vite devenir amusant car il y a un aspect compétitif qui ne profite pas malheureusement d’une section où sont conservés les scores.

Il faut être honnête, les enfants de la primaire au collège voudront se jeter sur 1,2 Switch à de multiples reprises. Je l’ai expérimenté dans ma bonne vieille banlieue sud et la curiosité s’accompagnait d’une bonne dose d’excitation pour chaque gosse qui voyait ces curieux joy-con vus à la télévision. Une fois dans le jeu, c’est au feeling qu’ils choisissent et recommencent leurs parties. Quant aux adultes, ils montrent un peu plus de sobriété mais la curiosité est aussi présente. On se prête facilement au jeu qui est idéal pour les regroupements familiaux, les sessions en couple ou en groupe. Néanmoins, le fait est que certains minis-jeux ne sont pas si élaborés, certains se ressemblent et cela coupe parfois la faim de s’y relancer une fois les enfants disparus de la circulation.

1,2 Switch 1 2 Switch

Des mini-jeux inégaux !

Parmi les 28 jeux, nous retrouvons plusieurs genres. Certains se basent sur le rythme, d’autres sur vos réflexes et votre rapidité ou sur le maniement du joy-con qui offre de multiples possibilités d’utilisation. On notera les tutoriels plutôt astucieux qui expliquent parfaitement les mécaniques à employer pour gagner la partie.

Ainsi, on s’amusera de Traite à la main (au début), Course au Drapeau (souvent), Air Guitar (toujours). Faut dire qu’agiter les bras est aussi fatiguant qu’amusant et lorsque cela devient un peu n’importe quoi comme le fameux Air Guitar, on ne se pose pas la question de savoir si le mini-jeu est basique ou bien élaboré, on garde simplement en tête qu’on a passé un bon moment. C’est également le cas avec Gorille qui nous propose de reproduire les mouvements de l’animal en rythme et en musique. Le Podium n’est pas mal dans son genre à partir du moment où l’on est prêt à se libérer de tout sérieux.

D’autres jeux sont plus compétitifs et nous permettent de soigner notre ego. Citons par exemple les duels au Far West et sa variante Imbroglio au Far West vraiment agréable. Le signal Feu nous indique quand lever le joy-con et tirer (en pressant sur la gâchette) mais d’autres mots comme Fleur ou Fun peuvent nous tromper. Lors du duel, on est aussi concentré que diverti et en cela, c’est déjà une réussite pour le party-game de la console Nintendo Switch. Il en est de même pour le Tennis de table et Tournez manettes.

Jusqu’ici, c’est plutôt simple à réaliser et s’il existe bien une exception, elle se trouve du côté de Signaux à bras et Assiettes tournantes. Le premier demande d’importants moments de concentration et d’application, le second associe la technique et la déstabilisation de l’adversaire.

1,2 Switch 1 2 Switch

Par contre, on délaisse volontiers pas mal de mini-jeux qui ne présentent pas un grand intérêt et ne nous amusent pas tellement. D’autres sont bien incertains en terme de justesse, on émet des doutes sur la mécanique à employer tant ils sont similaires à de simples démos non-terminées. On pense là au Duel Magique, à la Parade à Mains Nues bien trop simpliste ou au Coup de Fil qui ne marquera pas vos sessions de jeu.

Dans son ensemble, on appréciera les diverses utilisations du Joy-Con mais on regrettera le manque de variété quant à de nombreux jeux qui se ressemblent. Il est également bien dommage de réaliser que la plupart des jeux ne dépasse pas 10 secondes, ce qui nous empêche parfois d’accrocher au concept. Evidemment, c’est volontaire de la part du studio mais insuffisant pour le joueur. 1,2 Switch se laisse jouer en famille ou entre amis mais sera vite oublié une fois que Nintendo aura mis à la disposition des joueurs d’autres productions multijoueur comme Mario Kart dès le mois d’avril.