Honor 8 Pro une bombe dans votre poche !

Huawei / Honor nous ne savons plus où donner de la tête, les sorties de smartphones s’enchaînent entre la maison mère et sa filiale à prix “réduit”, les gammes de téléphones et de prix s’entremêlent et finissent par nous perdre. Et ce n’est pas avec le Honor 8 Pro que la donne va changer, car celui-ci vient chatouiller les plates-bandes du P10 PlusNous avons donc passé un mois avec le Honor 8 Pro afin de vous retranscrire, au plus près, l’expérience utilisateur et non un défilé de graphique et de benchmark! Pour les plus pressés d’entre vous, oui c’est un très bon smartphone et si vous hésitiez, foncez !

Quelques caractéristiques:

  • Taille: 5.7″ 
  • Définition: 2560 x 1440
  • Densité pixels: 515 PPP
  • Soc: Kirin 960
  • RAM: 6GO
  • Micro SD: Oui
  • Mémoire: 64Go
  • Batterie: 4000Mah
  • OS: Android Nougat
  • interface: EMUI 5.1

Prise en main:

La première chose que vous remarquerez est l’élégance et la qualité de finition du Honor 8 Pro, la coque en aluminium anodisé bleu (le noir et or sont également disponibles) fait un véritable effet waouh ! Le touché est agréable et ne vous laissera pas penser que vous avez un vulgaire bout de plastique entre les mains comme cela peut arriver avec d’autres smartphones. Au contraire cela renforce l’élégance du téléphone.

Toujours côté esthétique, les bords arrondis ainsi que sa face avant lui donne des airs de P10 / P10 Plus voir d’Iphone, ce qui d’ailleurs vous occasionnera de temps temps, des questions ou des phrases de la part de votre entourage du type.

“ C’est le nouvel Iphone ? J’aime bien la couleur de ton Iphone ! ”

Ainsi même si ce type de design c’est répandu à vitesse grand V, il est dommage qu’ Honor ne se soit pas plus démarqué et ai proposé quelque chose de plus innovant en matière de design, comme les écrans sans bords qui commence à devenir la “nouvelle norme”. Un coche loupé qui vient pénaliser la face avant du smartphone et son écran de 5.7 pouces, qui n’utilise qu’un petit 74% de cette face, la faute à deux grandes bande en haut et bas du téléphone dont une juste pour avoir le nom de la marque. Honor reste malgré tout dans un design connu, éprouvé et apprécié.

Côté prise en main pure, si vous avez des petites mains il vous faudra prendre le Honor 8 Pro à deux mains pour pouvoir naviguer dans l’ensemble des menus plus confortablement, tout en pouvant accéder à vos applications préférées (sur l’écran de démarrage) aisément d’une seule main, voir contre un peu de dextérité pour les très petites mains.

De même les boutons de veille, de volume et capteur d’empreintes ont reçus un positionnement que l’on pourrait qualifier de parfait, vos doigts viennent ainsi se poser tout naturellement dessus pour une utilisation simple et rapide. Notez que le lecteur d’empreintes est particulièrement réactif et précis… ne demandant qu’un passage à votre doigt.

L’écran

Ici aussi on s’y perd un peu, Huawei / Honor brouillent les pistes entre leurs smartphones et jongles avec types de dalle, exit l’AMOLED des précédentes versions, retour à l’IPS. L’Honor 8 Pro est donc doté d’un écran IPS de 5.7” lui offrant une définition de 2560 x 1440 pixels (WQHD).

Un écran IPS certes mais de très bonne qualité, lumineux avec pratiquement pas de reflets sous le soleil et un contraste vous délivrant de beaux noirs. La définition de l’écran lui permet également d’afficher un grand nombre de caractère sans que cela ne nuise à leur lecture, il n’y a donc pas d’effet d’aliasing, tout est clair lors de la lecture d’article par exemple. Le visionnage de films ou de vidéos est tout autant agréable lui aussi, d’une part grâce à la taille de l’écran, que part sa définition et ses couleurs pêchues.

Dans un soucis d’ergonomie et de confort des yeux il vous sera possible de modifier la colorimétrie de l’écran, en optant pour des couleurs plus ou moins chaudes/froides, notamment grâce à un raccourci directement placé dans la barre des tâches. Mais vous pourrez également ajuster cette variable “au cordeau” directement dans un menu dédié. De quoi satisfaire chacun, (lors de notre test nous n’avons pas eu besoin d’ajuster la colorimétrie) tous les goûts sont dans la nature me direz-vous !

L’OS Google couplé à l’interface maison

L’Honor 8 Pro tourne sous la version 7 de l’OS Google aka Android Nougat et est doté d’une surcouche made-in Huawei, EMUI 5.1. Une surcouche maison, bien connue des utilisateurs des deux marques qui vous apporte tout un tas d’améliorations et d’optimisations bien venues. Elle vient vous faciliter la vie, que ce soit une gestion plus poussée de la batterie, des app via l’ingénieux “tiroir d’applications” ou encore le paramétrage de certaines actions comme le défilement des photos via le capteur d’empreintes. Ce n’est ici qu’un mince échantillon des optimisations de l’Honor 8 Pro disponibles via EMUI, beaucoup d’autres sont disponibles que ce soit au niveau de la barre des tâches, de la navigation des menus etc.

Une bombe dans votre poche

Soutenu par un processeur Kirin 960 et 6go RAM la navigation à travers les menus et les différentes app se fera rapidement et cela sans aucun ralentissement. Lors de vos premiers pas vous vous étonnerez même de la réactivité de l’Honor 8 Pro et de la vitesse à laquelle les applications s’ouvrent ! Côté jeu, là encore la puissance embarquée par le 8 Pro ne laisserons aucun des derniers jeux sur la carreau tout en vous faisant profiter d’un plaisir de jeu fluide. Des plus gourmands comme Asphalt, Dokkan Battle, aux plus light comme Wordbrain.

 

De belles photos, oui mais…

L’Honor 8 Pro est équipé d’un double capteur à l’arrière et d’un seul objectif à l’avant. Vous retrouvez donc un capteur de 12M de pixels pour la couleur et un second de 12M également pour les photos en noir et blanc, celui à l’avant est de 8M de pixels.

Un peu chiche quand la plupart des smartphones de nos jours arbores des capteurs à +18M voir +20M à l’arrière, sans oublier la collaboration de Huawei et Leica, qui ici s’en retrouve complètement dépourvue. Cela n’empêche donc pas au Honor 8 Pro de faire de belles photos, bien au contraire mais les capteurs peuvent se retrouver un peu limités en cas de conditions pas forcément optimales. Ainsi lors de prises de vues en milieu sombre, ils nous est arrivé de devoir nous y reprendre à plusieurs reprises avant de pouvoir avoir une photo nette. Afin de vous éclairer un peu plus sur le sujet photo, vous pouvez d’ailleurs jeter un œil à la sélection de photos ci-dessous, prises avec le Honor 8 Pro.

Et le téléphone dans tout ça ?

Lors de notre mois de test, nous n’avons eu aucun problème d’accroche réseau, les conversations sont claires et le volume est amplement satisfaisant, pas besoin de tendre l’oreille pour entre votre interlocuteur ! De même, le haut-parleur souvent sacrifié fait ici très bien le job sans saturer ou se retrouver inaudible.