La petite dernière de la famille Razer, la souris Lancehead Tournament Edition débarque dans une version ambidextre, sans-fil avec des perfs canon.

Avec la Razer Lancehead Tournament Edition, Razer nous promet des performances dignes d’une souris filaire alors qu’elle est sans-fil. Dans la pratique le capteur de 16 000 DPI réagit au quart de tour, et s’avère extrêmement précis. Ainsi que vous soyez en mode sans-fil ou en mode filaire, vous ne verrez tout simplement pas la différence. Du beau travail de Razer donc, là ou dans chaque jeu la moindre mili-seconde compte.

Alors que la grande majorité des souris gamer sort dans des éditions exclusivement destinées aux droitiers, certaines arrivent néanmoins à avoir des versions pour les gauchers. La solution ne serait-elle pas d’avoir des souris dites « ambidextre » ? C’est donc la solution qu’a choisi Razer pour sa toute nouvelle souris, la Souris Razer Lancehead Tournament Edition.

On retrouve donc une souris à la construction symétrique, d’une taille « normale » et légèrement bombée sur le dessus. Si vous avez des mains d’une taille relativement normale, elles envelopperont facilement la souris et vos index et majeurs viendront se poser tout naturellement sur les clics droit et gauche.

Si vous avez de grandes paluches, la prise en main de cette souris risque cependant d’être un plus ardue, comparée aux petites mains et celles de tailles normales qui se sentiront beaucoup plus à l’aise lors de la manipulation de la souris et de la façon dont la main l’enrobe.

La Lancehead Tournament Edition dispose de quatre boutons supplémentaires sur les côtés, deux à droite et deux à gauche. Là encore, le pouce vient se poser naturellement sur ces boutons. Le placement des boutons étant symétrique, les deux autres boutons supplémentaires que vous soyez droitier ou gaucher vont venir se placer sous votre annulaire. Et là, ça peut devenir problématique. Pour peu que vous soyez sur un jeu un peu nerveux vous allez vite vous retrouver à cliquer sur ces boutons sans le faire exprès. De quoi vous faire faire n’importe quoi lors d’un moment crucial de votre partie (expérience vécue !).

Heureusement, grâce au logiciel Synapse (en phase de beta) fourni avec cette souris, vous pourrez gérer l’ensemble de ses paramètres. Que ce soit l’activation ou non d’un bouton, le mapping ou encore la configuration Chroma que vous voulez lui attribuer. Vous pourrez également gérer la configuration et l’attribution (jusqu’à cinq) DPI distinct et dont vous passerez à la volée via deux petits boutons supplémentaires placés sur le haut de le haut du mulot.

Sans-fil, elle fonctionne grâce à un petit dongle USB à brancher sur l’ordinateur. Offrant une autonomie d’une vingtaine d’heures environ, pour la recharger, rien de plus simple, il vous suffira alors de brancher le câble USB (propriétaire) fourni à l’avant de la souris pour la transformer en souris filaire. Le dongle USB peut ingénieusement se ranger dans un compartiment à l’intérieur de la la souris de quoi éviter de le perdre lors d’éventuel déplacement.