Un nouveau challenger vient pointer le bout de sa création, Super Mario Maker, et il compte bien se positionner parmi les meilleurs jeux sur Nintendo 3DS. La concurrence sera rude mais entre Pokémon Soleil et Lune ou encore Dragon Quest VII : la quête des vestiges du monde, le Big N peut compter une nouvelle fois sur un catalogue de qualité en cette fin d’année 2016 pour ses consoles portables. Revenons sur Super Mario Maker sur Nintendo 3DS et les centaines d’heures de jeu qu’il vous réserve. Au programme, du tryhard, de la réflexion, du fun, du Mario en somme.

Super Mario Contenu

Super Mario Maker sur Nintendo 3DSLa grande majorité des joueurs ont connu Mario avec ses niveaux horizontaux en 2D, que ce soit cette génération ou les précédentes. Il faut dire que Nintendo capitalise beaucoup sur sa valeur sûre et il n’était pas question de laisser disparaître un concept qui a connu un succès retentissant sur sa console mourante, la Wii U. Mieux encore, en plus de porter le jeu sur Nintendo 3DS (et ses cousines), ils ont également pensé à exporter un nombre conséquent de créations de la communauté. Ainsi, après une petite mise à jour, nous avons pu nous lancer dans le mode de jeu 100 Mario, un mode de jeu dans lequel vous pourrez revisiter les niveaux imaginés par les premiers joueurs (ceux de la Wii U).

Entre les Défis Super Mario (que nous évoquerons plus en détail), l’outil de création complet ainsi que les 100 Mario, les joueurs pourront compter sur des dizaines voire des centaines d’heures de jeu. Après tant d’années, c’est impressionnant de voir à quel point la magie opère toujours. On prend toujours autant de plaisir à enchaîner les niveaux, à se montrer performant, peut-être par nostalgie mais surtout par plaisir.

Super Mario Challenge

Ou comment j’ai appris à mourir dans des mondes créés par les sadiques !

super mario maker sur Nintendo 3DSOn se souvient tous de nos premières sessions de jeu sur cette licence. Après tant d’années, le concept est toujours aussi populaire car Nintendo parvient à maintenir un plaisir de jeu indéboulonnable. Les joueurs aiment Mario, les joueurs aiment la simplicité d’un concept, les joueurs aiment le challenge. Tout est réuni dans ce Super Mario Maker sur Nintendo 3DS et avec la sensation d’en avoir pour sa passion et son argent.

Nous partons de Mario 100 avec 100 vies et 4×16 niveaux à terminer, 4 degrés de difficulté avec chacun 16 niveaux. Ce qui est pratique, c’est qu’il nous est laissé la possibilité de sauvegarder notre progression dans les niveaux Extrêmes pour pouvoir nous lancer dans les niveaux Normal. Autant vous le dire, j’ai été bloqué dès le second niveau en découvrant par la même occasion que des sadiques existaient vraiment sur cette planète. Le challenge ne consiste pas seulement à éviter les ennemis et obstacles distillés scrupuleusement par le créateur du niveau ou à sprinter pendant 50 secondes dans un timing parfait. Non, dès le second niveau, nous avons 500 secondes pour réussir deux sauts simplement, deux sauts avant arrière et ce, sans pouvoir rebondir sur le mur. Toute la difficulté réside dans le fait qu’il est nécessaire d’en réussir deux d’affilée car un échec nous fait retomber à la case départ. J’ai donc dû y perdre 4 ou 5 vies avant d’abandonner et de me consacrer à d’autres challenges.

La suite ne m’épargnera pas non plus mais cette fois, plus question de faire demi-tour. J’endosse ma capuche d’hardcore gamer et je ne ferai plus demi-tour.

Super Mario Gamer

L’essence même de ce Super Mario Maker, le challenge et le fun. Nintendo a trouvé l’astuce parfaite pour satisfaire intégralement le joueur et surtout le fan de Mario, celui qui n’a jamais décroché, celui qui a passé sa tendre enfance dans les premiers Mario puis les suivants, même les plus jeunes qui n’ont connu Mario qu’à partir de la Nintendo – 3 – DS, tous pourront se retrouver dans le concept de Super Mario Maker.

super mario maker sur Nintendo 3DSIl faut encore aller sauver la Princesse Peach. A partir des défis Super Mario, plusieurs mondes s’offrent à nous et chacun seront porteurs d’un univers. Les niveaux sous-marins sont encore au rendez-vous, les prairies plutôt classiques également, de même pour les couleurs enflammées. Plusieurs thèmes rendent le tout moins monotone. Ces derniers portent parfois les décors de Super Mario World, d’autres Super Mario Bros 3 voire le premier, ce qui pourrait nous replonger avec plaisir dans certains dunes de nostalgie. Evidemment, vous pourrez même les choisir ensuite lorsque vous créerez vos niveaux, ce qui demeure plutôt fantastique.

Les obstacles, vous vous en doutez, ils seront nombreux. Les méchants sont classiques mais lorsqu’ils apparaissent tous dans le même niveau, le challenge sera probablement bien difficile à relever pour beaucoup de joueurs. Si Yoshi fait aussi son apparition dans le camp des alliés et permet de gober tout ce qui bouge et d’être transporté, Bowser est bien déterminé à mettre fin à votre progression en vous écrasant ou en vous lançant des jets de feu que le petit Mario ne supporte pas. Et ce ne sera pas le seul, et c’est cela qu’on aime, on apprécie éviter ces petites terreurs et attraper le dernier drapeau synonyme de fin du niveau.

Quant aux Amiibo qui permettaient de revêtir quelques skins, nous ne l’avons pas encore trouvé sur la version Nintendo 3DS. A moins d’une mise à jour à l’avenir, il semblerait que la version portable se prive d’un côté bien fun apporté par les figurines.

Super Mario… Créateur

Votre imagination votre seule limite !

super mario maker sur Nintendo 3DSComme sur Wii U, l’éditeur japonais vous laisse les clés de sa création. Les développeurs ont fait les 3/4 du boulot en mettant à votre disposition l’outil d’édition des niveaux horizontaux, aux joueurs désormais de faire vivre le jeu et de remplir le contenu dantesque de Super Mario Maker sur Nintendo 3DS.

Attention, tous les éléments ne seront pas tout de suite mis à disposition. Vous serez forcés de vous diriger dans les Défis Super Mario afin de débloquer au fur et à mesure des mondes que vous finirez, dans l’objectif secondaire de sauver la Princesse Peach. Car si dans les premiers jeux Mario, on terminait les niveaux et on éclatait les boss pour finir le jeu et enfin sauver la jeune femme, ici on pense avant tout à venir à bout de chaque environnement afin de collecter tous les éléments utiles pour la création d’un niveau. Plus on dispose de gadgets, mieux notre oeuvre sera imaginée… enfin on l’espère.

Vous pouvez donc créer, tester, modifier, tester, ajuster, tester, peaufiner, tester et enregistrer votre niveau si vous l’avez terminé. Si vous le trouvez trop facile, vous pouvez à tout moment rajouter quelques obstacles. Le faire gagner en verticalité ou en horizontalité, vous pouvez même construire des niveaux impossibles à terminer, eh oui juste pour le fun, juste pour jouer avec les nerfs des autres joueurs qui pourront les retrouver en local. Autre exemple, j’ai pu venir à bout d’un niveau intitulé « I hate you » où les blocs sont organisés de façon labyrinthique, des culs de sac et une bonne dose de patience étaient requise. Parfois, on se dit tout de même que les créateurs se prennent vraiment la tête pour créer des niveaux et c’est aussi cela qui fera vivre ce Super Mario Maker sur Nintendo 3DS. La seule ombre au tableau concernant la dimension communautaire qui sera moins portée vers le online, plus vers le local.

Que dire finalement de ce portage sur la console fétiche du Big N (en attendant la Switch) si ce n’est que nous ne pouvons que vous conseiller son achat, surtout si vous n’aviez pas eu la chance de vous y lancer sur Wii U. Une nouvelle fois, on renoue avec le plaisir de jouer, le plaisir de se faire du mal et désormais le plaisir de créer ses propres niveaux et mettre au défi ses amis. Un concept unique qui en fait un incontournable sur Nintendo 3DS.